UN JEUNE PALESTINIEN FROIDEMENT EXECUTE

Il s’appelait Nayef Moufleh. Il venait juste de boucler ses 22 hivers. Car, en Palestine occupée, le printemps se mue, et se mure, immanquablement en hivers. L’avenir lui ouvrait quand même les bras. Sans doute, nourrissait-il de fous projets, de ceux que chante l’ami Marcel Khalife. En Palestine occupée, on a les rêves qu’on peut. Pas ceux qu’on veut. Pas d’avenir, ni même de « jour suivant » pour Nayef Moufleh. Les soldats d’occupation sioniste en ont décidé ainsi. L’un d’eux vient juste de l’abattre froidement, lâchement. Nombreux et lourdement armés, les soldats nazis-sionistes ont préféré tirer pour tuer. A bout portant. Face à un jeune, certes désarmé, mais totalement inoffensif face à des soldats armés jusqu’aux dents. Le tueur a tiré froidement, et a visé pour tuer. l’a fait sous les caméras de surveillance qui pullulent dans les rues, mais dénoncent le comportement nazis de l’occupant sioniste. Hazem Kassem, porte-parole du mouvement de résistance Hamas, dans un communiqué vitriolé,  a déclaré que cette lâche et gratuite exécution trahit le caractère sadique et d’apartheid du régime sioniste. Celui-ci, encouragé par son impunité, ainsi que la protection dont il jouit de la part de la plupart des dirigeants occidentaux, redoublent de sadisme et de cruauté. Pour rappel, l’armée d’occupation sioniste a assassiné pas moins de dix Palestiniens en seulement trois jours. Le peuple palestinien subit bel et bien une entreprise génocidaire de la part de l’occupant-bourreau sioniste. Le monde entier ferme les yeux, soit par lâcheté, soit par complicité. Jusqu’à quand !

Tag(s) : #MONDE
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :