LE MAROC BAT LE CANADA A LA TROISIEME JOURNEE
 

Les Lions de l'Atlas, rois du groupe F. En battant le Canada lors de la troisième journée (1-2), le Maroc a pris la tête de sa poule et s'offre son deuxième huitième de finale de l'histoire après 1986. Un résultat qui fait en revanche passer à la trappe la Belgique, impuissante face à la Croatie (0-0).  Soutenus par une marée rouge chantante et survoltée, les Lions de l'Atlas ne cèdent pas à la pression et entrent pleinement dans leur match dès le coup de sifflet. Au contraire du Canada, à l'image de Borjan, pressé par En-Nesyri, qui panique et fait une sortie hasardeuse avant de manquer son dégagement. Ziyech est à la retombée et tente crânement sa chance et sa frappe rentre dans le but vide (4e, 0-1).

 

LE MAROC FACILE...

Les Lions de l'Atlas asphyxient de leur pressing les Canucks. Il faut attendre un contre, sur un corner mal joué à deux par les Marocains, pour que les Nord-Américains amènent du danger dans le camp adverse. Larin centre fort mais Buchanan ne parvient pas à redresser la trajectoire du ballon (14e). En-Nesyri ne laisse pas passer sa chance de faire le break. Sur une longue ouverture d'Hakimi, il laisse la défense canadienne sur place et étrille un Borjan loin d'être brillant (20e, 0-2).Les Marocains, très faciles, se reposent sur leurs lauriers et paient chers leur inattention. Sam Adekugbe déborde sur le flanc gauche et adresse un centre à ras de terre. Nayef est sur la trajectoire et dévie vers son propre but, surprenant Yassine Bounou au passage (40e, 1-2). Un but contre-son-camp qui est également le premier encaissé par les Lions de l'Atlas dans la compétition. Le Maroc croit se remettre immédiatement à l'abri grâce à En-Nesyri mais le but du Sévillan est refusé pour un hors-jeu de position d'Aguerd. Le défenseur de West Ham gênait le portier canadien (45e+3). De quoi gâcher la joie de l'attaquant qui célébrait avec les supporters sans voir la dénégation de l'arbitre. Puis le Maroc attentiste Au retour des vestiaires, la Canada manque de surprendre un Maroc attentiste. Sur un contre, Hoilett centre, Davies se jette et devance Aguerd. Le ballon fuit le cadre (58e). Déjà éliminés, les Canucks jouent leur va-tout avec un triple changement : Kaye, Adegukbe et Larin sont remplacés par Hutchinson, Koné et David. Sur corner, Hutchinson justement gagne son duel et catapulte sa tête sur la barre de Bounou. Le ballon rebondit sur la ligne. Miller déboule mais n'arrive pas à cadrer, bien bousculé par la défense marocaine (71e). L'arbitre ne bronche pas. Les Lions de l'Atlas font le dos rond et cela suffit pour la victoire. Un succès en deux temps qui offre le Maroc la première place de son groupe qui le verra affronter le deuxième du groupe E (constitué du Japon, de l'Espagne, du Costa Rica et de l'Allemagne). Une juste récompense pour les hommes de Walid Regragui, sérieux et appliqués depuis le début du Mondial, qui décrochent donc le second huitième de finale de l'histoire du Royaume.

 

 

Tag(s) : #SPORTS
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :